Gestion de l’eau, la base de la survie

Gestion de l’eau, la base de la survie

Vivre dans la nature : gestion de l’eau

L’accès à de l’eau potable est une condition indispensable lorsque l’on souhaite vivre en autonomie. Si la théorie nous dit qu’on ne peut pas survivre à plus de 3 jours sans eau, je vous avoue que je n’ai pas essayé. Quant à l’urinothéraphie, même si elle a ses adeptes, aucune étude sérieuse n’a encore démontré les bienfaits de boire de l’urine pour se déshydrater. Même avec un système de purification par osmose inverse ou distillation, le goût et l’odeur sont toujours là.

 

Non, le plus simple et le plus sûr, c’est de trouver une source potable. Sinon, il faut purifier l’eau. Pour rappel, la Direction Générale de la Santé (DGS) nous prévient que ‘l’eau de pluie présente une contamination microbiologique et chimique supérieure aux limites de qualité retenues pour l’eau potable distribuée par le réseau public’. Les lobbies y sont-ils pour quelque chose ?
En Belgique, des millions de personnes boivent de l’eau de pluie… Mais il s’agit d’un autre débat.

Une fois correctement filtrée, l’eau de pluie est parfaitement saine. Le souci, savoir quel système de filtration choisir pour potabiliser l’eau, car il en existe des tas. Grâce aux retours d’expériences des familles vivant en complète autonomie, voilà ce qui est important : la durabilité du matériel, ses performances mais aussi sa fonctionnalité. Laissez tomber les systèmes où le filtre est à changer toutes les semaines ou les solutions bancales ingérables sur le long terme car trop contraignantes et souvent insuffisantes au niveau de la qualité de filtration (faire bouillir l’eau, faire décanter, filtre à sable maison, etc.). Choisissez un filtre avec une capacité de contenance suffisante pour ne pas être à cours d’eau potable (Big Berkey : 8,5 litres, SS2 Doulton rendement de 40 L/24 h, voire 80L/24 h avec 2 cartouches supplémentaires !).

 

Le filtre à gravité… une solution idéale en site isolé

Ce filtre, qui fonctionne sans énergie ni rejet d’eau, se présente sous la forme d’une grosse cocotte minute. Si le prix à l’achat est un peu élevé (à partir de 170 € avec 2 cartouches chez Doulton mais parfois bien plus cher), sa durée de vie est quasi illimitée (?), à condition bien sûr de changer les cartouches (entre 1 et 2 ans, soit environ 2800 à 3000 l d’eau) selon les modèles et votre utilisation (occasionnelle, quotidienne, situation d’urgence…).

La filtration de toutes sources d’eau (pluie, rivière, lac, source…) s’opère grâce à un (ou plusieurs) filtre en céramique microporeuse et charbon actif naturel granulé compacté. Sans branchement, il est nomade et facilement transportable. Il est possible pour plus de sécurité de rajouter du charbon actif alimentaires dans les bougies de céramique qui doivent être nettoyées (brosse nylon et les faire bouillir) tous les 2-3 mois ou plus si l’eau à filtrer est de mauvaise qualité. Vous pouvez aussi ajouter un pré-filtre avec cartouche anti-boue en amont de la bougie céramique ou avant de récupérer l’eau.

Données constructeurs :

seuil de filtration compris entre 0.5 et 0.8 microns

élimine les bactéries et organismes pathogènes supérieur à 99,99%

métaux lourds et chlore supérieur à 94%

mauvais goût et odeur supérieur à 99%

insecticides, herbicides, produits chimiques supérieur à 90%

préserve les sels minéraux et oligo-éléments.

Très utilisés dans le monde entier et notamment en Amérique du Nord, les filtres céramique par gravité sont une solution très efficace et simple de filtration d’eau.